SPHweb.info

Un ministère de la santé sourd aux alertes des psychiatres

vendredi 1er octobre 2010
par  Isabelle Montet, JCP

L’Intersyndicale des Psychiatres Publics qui regroupe avec le SPH et l’IDEPP la majorité des psychiatres hospitaliers avaient appelé à la grève pour le mardi 28 septembre, appel rejoint par les autres syndicats de psychiatres publics et soutenu par la conférence des présidents de CME de CHS et les associations d’usagers et de familles d’usagers.

Le mouvement massivement suivi malgré une actualité sociale chargée signe l’exaspération de la profession qui constate dans les établissements qu’en dépit des engagements pris au moment de l’élaboration de la loi HPST, la ministre n’a aucune intention de tenir compte des spécificités de la psychiatrie dans l’organisation de la santé au niveau du territoire et encourage le démantèlement de son système d’organisation sectorisée qui avait été pionnier en matière de décloisonnement et de partenariats.

Pire, les seules spécificités d’exercice de la psychiatrie dignes d’intérêt pour les pouvoirs publics concernent les aspects de contraintes et le renforcement des privations administratives des libertés. On s’apprête à les traduire dans la loi, quand déjà des circulaires adressées aux préfets par le ministère de l’Intérieur tournent le dos aux considérations sanitaires, bien loin des recommandations européennes.

La délégation reçue le jour de la grève au ministère devrait se contenter, faute d’un engagement à mettre en œuvre une véritable loi de santé mentale digne des enjeux de santé publique, de paroles rassurantes sur d’éventuelles possibilités d’aménagements des textes déjà votés ou en voie de l’être prochainement…

Tandis que la discipline – dont il semble convenu de ne retenir que les indésirables évènements spectaculaires – ne peut plus faire face à l’ensemble des besoins croissants de santé mentale d’une société troublée, l’entêtement du ministère à nier les particularités de la psychiatrie dans les réformes sanitaires va faire manquer à notre pays l’occasion de mener une politique de santé mentale véritablement moderne et ambitieuse, et participer à l’assombrissement du sort des usagers, toujours plus nombreux, du système de santé psychiatrique.

Isabelle Montet et JC Pénochet


Brèves

6 octobre 2007 - Préavis de grève de la Coordination Nationale des Médecins Généralistes en Psychiatrie

La Coordination Nationale des Médecins Généralistes en Psychiatrie Dépose un préavis de grève (...)

26 octobre 2006 - Praticiens hospitaliers : un "coup terrible" pour l’hôpital

AFP 26.10.06 | 19h24
Le Comité national de défense de l’hôpital (CNDH) a dénoncé jeudi la réforme (...)

26 octobre 2006 - Nouvelle mobilisation des praticiens hospitaliers - Quotidien du médecin

Pour la troisième fois depuis le début de l’année, les praticiens hospitaliers étaient invités (...)

25 octobre 2006 - Hôpital : le Parti socialiste soutient la journée d’action du 24 octobre

Le Parti Socialiste soutient la journée d’action du 24 octobre à l’initiative de la majorité des (...)

Statistiques

Dernière mise à jour

mercredi 9 novembre 2016

Publication

489 Articles
Aucun album photo
91 Brèves
Aucun site
181 Auteurs

Visites

419 aujourd'hui
384 hier
299541 depuis le début
12 visiteurs actuellement connectés