SPHweb.info

Réforme de l’Ircantec : les intersyndicats de praticiens hospitaliers appellent à un mouvement de protestation début décembre

mercredi 16 novembre 2005

APM 15 11 2005

SUJET : HOPITAL PRATICIEN RETRAITE IRCANTEC CMH CPH INPH SNAM-HP
TITRE :

PARIS, 15 novembre (APM) - Les intersyndicats de médecins et de pharmaciens des hôpitaux ont appelé mardi à un mouvement national unitaire début décembre sur la réforme de l’Institution de retraite complémentaire des agents non titulaires de l’Etat et des collectivités publiques (Ircantec).

Dans un communiqué commun, la Coordination médicale hospitalière (CMH), la Confédération des praticiens des hôpitaux (CPH), l’Intersyndicat national des praticiens hospitaliers (INPH) et le Syndicat national des médecins, chirurgiens, spécialistes et biologistes des hôpitaux publics (Snam-HP) se déclarent déçus de la première réunion qui a eu lieu jeudi sur la réforme de l’Ircantec au ministère de la santé.

"La réforme de l’Ircantec, dont la sortie des décrets est prévue au plus tard début janvier 2006, va sévèrement détériorer le niveau de la partie principale de notre retraite (une perte très sensible pour les carrières en cours et un abaissement de 40% pour les carrières futures)", soulignent les organisations syndicales.

Elles dénoncent l’absence d’anticipation du ministère de la santé, notamment le fait que la situation "tout à fait particulière" des PH n’ait pas été prise compte, qu’aucune recherche de mesures compensatoires n’ait été envisagée et qu’aucune étude prévisionnelle n’ait été engagée.

Dans une lettre adressée aux organisations syndicales et remise lors de la réunion, le ministre de la santé, Xavier Bertrand, a réaffirmé la nécessité de faire évoluer ce régime en raison de ses "perspectives financières dégradées" et donc de sa "pérennité à pouvoir assurer à moyen terme le service des prestations comme le soulignent les travaux des services techniques de l’Ircantec et du Conseil d’orientation des retraites".

Xavier Bertrand invite les représentants des PH à s’associer aux travaux afin de définir "ensemble les modalités d’accompagnement spécifiques de la réforme".

"Pour toute réponse, le ministère nous propose un calendrier de réunions destinées à mesurer l’impact de ces mesures, pour pouvoir, une fois la réforme passée et déjà appliquée à nos retraites, commencer à réfléchir sur les remèdes...", déplorent les organisations syndicales.

Craignant que la réforme ne réduise l’attractivité du statut des PH, les quatre organisations syndicales se sont regroupées pour appeler les praticiens à un "mouvement national unitaire et de grande ampleur" début décembre

PARIS, 15 novembre (APM) - Les intersyndicats de médecins et de pharmaciens des hôpitaux ont appelé mardi à un mouvement national unitaire début décembre sur la réforme de l’Institution de retraite complémentaire des agents non titulaires de l’Etat et des collectivités publiques (Ircantec).

Dans un communiqué commun, la Coordination médicale hospitalière (CMH), la Confédération des praticiens des hôpitaux (CPH), l’Intersyndicat national des praticiens hospitaliers (INPH) et le Syndicat national des médecins, chirurgiens, spécialistes et biologistes des hôpitaux publics (Snam-HP) se déclarent déçus de la première réunion qui a eu lieu jeudi sur la réforme de l’Ircantec au ministère de la santé.

"La réforme de l’Ircantec, dont la sortie des décrets est prévue au plus tard début janvier 2006, va sévèrement détériorer le niveau de la partie principale de notre retraite (une perte très sensible pour les carrières en cours et un abaissement de 40% pour les carrières futures)", soulignent les organisations syndicales.

Elles dénoncent l’absence d’anticipation du ministère de la santé, notamment le fait que la situation "tout à fait particulière" des PH n’ait pas été prise compte, qu’aucune recherche de mesures compensatoires n’ait été envisagée et qu’aucune étude prévisionnelle n’ait été engagée.

Dans une lettre adressée aux organisations syndicales et remise lors de la réunion, le ministre de la santé, Xavier Bertrand, a réaffirmé la nécessité de faire évoluer ce régime en raison de ses "perspectives financières dégradées" et donc de sa "pérennité à pouvoir assurer à moyen terme le service des prestations comme le soulignent les travaux des services techniques de l’Ircantec et du Conseil d’orientation des retraites".

Xavier Bertrand invite les représentants des PH à s’associer aux travaux afin de définir "ensemble les modalités d’accompagnement spécifiques de la réforme".

"Pour toute réponse, le ministère nous propose un calendrier de réunions destinées à mesurer l’impact de ces mesures, pour pouvoir, une fois la réforme passée et déjà appliquée à nos retraites, commencer à réfléchir sur les remèdes...", déplorent les organisations syndicales.

Craignant que la réforme ne réduise l’attractivité du statut des PH, les quatre organisations syndicales se sont regroupées pour appeler les praticiens à un "mouvement national unitaire et de grande ampleur" début décembre



Statistiques

Dernière mise à jour

mercredi 9 novembre 2016

Publication

489 Articles
Aucun album photo
91 Brèves
Aucun site
181 Auteurs

Visites

298 aujourd'hui
442 hier
289113 depuis le début
9 visiteurs actuellement connectés