SPHweb.info

SIGNEZ LA PETITION

dimanche 23 avril 2006

Pour signer la pétition cliquez ici

Vous êtes nombreux à avoir fait des commentaires. Les voici :

"... A trop tirer sur la corde , elle se rompt ! "

"garder une capacité d’indignation et un pouvoir de résistance" (bruno latour, epistémologue et philosophe des sciences, que l’on peut par ailleurs écouter chaque matin de cette semaine sur france-culture).

A l’heure de la flexibilité, il serait honnete de reconnaitre que les temps partiels ne sont pas des sous-ph !

A l’heure de la reconnaissance européenne de nos spécialités,pourquoi ne pas "harmoniser nos statuts,rémunérations et retraites ?(cf mobilisation "outre-rhin !

A quand une reconnaissance des ph ???

Accord complet

Adhere aux termes de cette lettre

Adherent amuhf

Après avoir observé le comportement de certains collègues, il faudrait peut être que l’on nous explique "en quoi consiste une grève". Ce que j’ai vu dans le service où je travaille ne me semble pas répondre à la définition du mot grève.

Assez des économies sur notre dos !

Au bout de 10 journées de sensibilisation , on fera peut-être une heure de grève ?

Aucun

Aucun....malheureusement

Augmenter les salaires pour attirer des radiologues à l’hopital et ne plus les voir courir dans le privé. Sinon il n’y aura plus de radiologie hospitalière bientot

Avec vous.

Bella ciao

Bien qu’ en invalidité depuis une quinzaine d’ années et donc n’ exerçant plus, je ne peux que soutenir et , donc, signer, en tant qu’ ancien nph

Bon courage

Bon courage continuez à nous défendre nous vous soutenons.

Bravo

Bravo continuons

Bravo et merci

Bravo !

Ça suffit !!!!

Ce projet est totalement inacceptable et veut confirmer la predominance de l’administration dans tout y compris les soins

Cela fait deux ans que le ministère se paye notre tête, cela suffit. Il serait temps aussi de parler de rémunération.

C’est avec ce type de décision que l’on encourage la fuite des cerveaux vers les sirènes du secteur privé ou de l’étranger et la desertification médicale de l’hôpital.

C’est encore un coup tordu qu’il nous faudra faire abroger comme le c p e !!!

Cette "reforme" n’offre aucun espoir d’amélioration des conditions de travail, ne resout en rien la pénurie de médecins et confirme malgré le vernis l’avancée de la bureaucratie.

Cette reforme fera du praticien hospitalier un fonctionnaire comme dans les etats totalitaires !

Chef de service ; grosse activité de recherche clinique

Comment les praticiens hospitaliers peuvent accepter le calcul de leur retraite sur la base du plafond de la sécurité sociale et non sur leur rémunération réelle ?

Commentaire : si l’objectif est de vider les hôpitaux, c’est sur la bonne voie.

Consterné, je suis.

Continuer

Continuez la mobilisation bon courage

Courage on les aura !

Daccord avec vos propositions concernant laffectation par la direction ,de meme les astreintes de garde non comptabilisees pour les retraites alors quon est constamment derange

Dans les petits hôpitaux nous subissons déja de manière accentuée, la "souveraine" pression directoriale.

Des négociations permettant de prendre en considération l’ancienneté dans le privé pour les médecins qui font le choix du public mériteraient d’être remises à l’ordre du jour.

E

En tant qu’ancienne attachée de consulta

En tant que radiologue, je sais que le statut de ph actuel n’a rien d’attractif, la preuve les jeunes vont directement gagner du fric pour 24 à 32 heures par semaines en heures ouvrables, (dans mon coin c’est le cas pour une base de 7000 euros net avant i

Enfin un début d’unité contre le plan hôpital 2007...! Vous êtes contre la précarité des ph, donc vous êtes aussi contre le cpe, contre le cne...?

Entierement d accord

Entièrement d’accord avec les 3 points des revendications

Entièrement d’accord avec votre courageux combat et effaré de la duplicité du pouvoir administratif !!!

Entièrement d’accord, mais sans illusion, l’administration sous laquelle nos hôpitaux croulent fera ce qu’elle voudra.

Est-il vrai qu’un directeur peut empecher un ph titulaire d’être de garde ou d’astreintes , aprés la fin d’une mise à disposition avec le motif : le tableau est fait pour 6 mois, et ne veut pas la changer ; merci de me répondre

Faut les "arrêter" ! Il y va de notre statut, certes, mais aussi de la "précarisation des soins publics", ceux qui nous suivront iront vers le privé, et les soins publics seront aux mains des administratifs, via des "contractuels" venus . . . Du tiers mon

Gestion de type patronal des hopitaux a l’horizon ....il conviendra peut-etre d’adapter les reactions syndicales....en les durcissant puisque c’est le seul moyen de se faire entendre...

Il est effectivement grand temps de se réveiller.pour exemple des conséquences de main mise potentiele des directions administratives sur les nominations,actualité du c.h.s. de pierrefeu du var (intervention de gendarmes avec chiens au sein des services p

Il est grand temps de se mobiliser en faisant une grêve de masse et écrire aux députés de chaque département et au 1er ministre.

Il est impératif que nous restions nommés par le ministre et sur un poste d’affectation à savoir un service donné (et non pas une uf...). Il serait temps que dans la retraite toute ancienneté soit comptée, au prorata, même celle de temps partiel voire d’a

Il est inadmissible que les affectations soient réglées par les directeurs d’hopitaux. C’est la porte ouverte à de nombreuses injustices et conflits

Il est temps de bouger, nous nous sommes toujours considérés comme une classe à part et n’avons pas daigné réclamé un du qui est à être considéré comme tout salarié du service public:complément familial,retraite.ceci est d’autant plus important que les au

Il faudrait arrêter de nous prendre pour des ignares et des imbéciles en ne reconnaissant pas que notre métier est incontournable mais même si la vocation aveugle certains d’entres nous notre avenir est sans solution si cette réforme passe.

Il faudrait que les médias grand public soient informés de cette réforme et des risques qu’elle comporte pour les patients.

Il faut etre fou pour choisir l’hopital public..

Il faut fermer l’école d’administration de rennes et l’ena et la france ira mieux

Il faut préserver notre statut.

Il me semble que seul le rapport de force permet d’etre entendu

Il ne faut rien céder et durcir le mouvement pour défendre notre indépendance

Il n’est que temps de se révolter contre cette perte progressive de tout pouvoir -pourtant légitime, le pouvoir - du médecin à l’hôpital.

Inacceptable

Inacceptable !!!!!!!

J’ approuve pleinement votre position

J’adhère aux revendications

J’ai pu mesurer le poids grandissant de l’administration dans une réunion consacrée au traitement des tumeurs cérébrales, "présidée" par un "cadre administratif de secrétariat" censé organiser la réalisation des compte rendus de réunion multidisciplinaire

J’aurais préféré que le problème des temps partiels soit traité a part

Je constate quotidiennement l’incurie des directeurs(trices) à faire leur travail de gestion pour lequel ils ont théoriquement été formés. Comme ils ne restent dans l’établissement que quelques années, ils laissent de sacrés casseroles à ceux qui restent

Je demande que les décideurs de santé se fassent soigner, en première intention, dans l’hôpital de leur circonscription, avant d’aller au val de grâce, dont les médecins sont, aussi excellents, d’ailleurs !

Je n’ai pas tencontré beaucoup de directeurs d’hopitaux qui soient a la hauteur des enjeux actuels.peut-etre que les ph pourraient a leur tour proposer de nommer les directeurs !

Je ne suis pas ph, je suis le représentant des assistants du ch cannes, et très impliqué dans le mouvement actuel

Je propose la création d’une cellule de veille pour prévenir les avalanches de plus en plus nombreuses en provenance du ministère de la santé...

Je signe pour la deuxième fois cette pétition, car ayant consulté la liste ce jour je n’y trouve plus mon nom bien que l’ayant déjà signée il y a un an. Merci de me donner une explication.

Je souhaiterai que soit rajouté au courrier le fait que l’on refuse également d’être affectés par les présidents de cme et les chefs de pôles

Je soutien de toit coeur cette revendication

Je soutiens la confédération des praticiens de hôpitaux, je serais gréviste le 06 avril 2006 alors que je n’ai jamais fait grève !

Je soutiens la mobilisation des ph contre la nomination locale des médecins hospitaliers qui nuiera à notre indépendance professionnelle.

Je soutiens la protestation des syndicats de praticiens contre l’affectation administrative des ph par le directeur.

Je soutiens l’action des praticiens hospitaliers contre la nouvelle réforme dégradante pour notre statut

Je soutiens l’action des syndicats contre l’abus du gouvernement.

Je suis aussi président de la cme de mon établissement et je signe aussi eu égard à l’extrème inquiétude de tous mes confrères face à cette réforme.

Je suis contre les reformes des retraites et contre les nvelles modalités de nominations des praticiens

Je suis contre tout amalgame avec les mouvements en cours et contre toute récupération politique

Je suis d’accord avec vous.

Je suis également président de la cme

Je suis hospitalo universitaire parisien, chef de service mais me sens très concernée par l’avenir des hôpitaux non universitaires où il me semble que les ph sont déjà sous la coupe du directeur de l’hôpital de façon totalement inadmissible (refus d’auto

Je suis ph à temps partiel, alors je souscris pleinement ! Cependant, mon hôpital est un "cas" un peu à part, et le bon ordre du directeur parmi le corps médical ne serait pas de trop...

Je suis ph temps partiel chu, votre inter syndicale englobe-t-elle les ph chu ou existe-t-il un cloisonnement supplémentaire et à mon avis délétère, car diviser c’est mieux régner !

Je suis prête à faire greve si un mot d’ordre de grève est lancé pour défendre notre statut.

Je suis solidaire avec vous

Je suis un vieux praticien puisque j’ai passé le dernier pcb en 1961. Pendant mes études un apparté que j’avais entendu d’un haut fonctionnaire, probablement énarque, disait qu’un jour "les médecins nous mangeront dans la main". J’ai vu, depuis plus de 40

Je viens de débuter ma carrière professionelle recemment dans la fonction publique.je n’accepte pas ces nouvelles réformes qui pourront entraver ma carrière professionnelle et me rendre dépendant du bon vouloir d’une administration avec laquelle nous ne

Je voudrais participer à la journée d’action du 6 avril prochain.

Je vous soutiens dans votre action et j’y participerai si vous envisagez une grève

Jusqu’au bout

La fonction de ph devient une fonction de plus en plus difficile à assumer compte tenu de la surcharge administrative.quant il faut ajouter celle de chef de service (ou de pole).....mais si nous devons être nommés localement je pense que la fonction n’att

La nouvelle gouvernance contient en germe la disparition des services et leur fusion ds un grd magma ou chacun devra jouer des coudes pour garder sa spécialité et donc faire ds ronds de jbes devant mr le chef de pole !par conséquent n’ayant plus de repères

La reforme du statut de praticien hospitalier preparé par le ministère de la santé est inacceptable je suis solidaire avec votre action .

La retraite ircantec represente environ 2/3 de nos futures retraites.toute refaction des emoluements est inacceptable et doit etre combattue par des actions dures (refus illimite de remplir toutes les paperasseries administratives:pmsi, t2a,taleaux de ser

L’administration a pris les commandes de la santé, des non soignants vont bientôt dire comment les médecins doivent traiter leur patients. On nous donne de moins en moins de moyen pour prendre correctement en charge nos patients et on nous en fait porter

Le directeur n’en a t-il pas assez de monde a diriger comme cela(personnels administratifs, techniques, paramedicaux et les differents cadres) pour s’occuper encore des medecins, elements dont il aura du mal a maitriser ?.

Le maintien des nominations par le ministère est une nécessité pour les psychiatres dont le statut comporte des obligatios et des responsbilités de santé publique touchant la sécurité et la liberté individuelle qui ne peuvent être déléguées. Une nominatio

Le medecin hospitalier doit garder son independance par rapport a la direction administrative et doit etre nommer par le ministre de la sante

Le service de méd nucl de necker, où on travaillait jusqu’au 1.1.05, a été transféré à cochin (10% du personnel non médical), c’est-à-dire détruit, sur décision des administratifs. Maintenant le service de cochin est fermé en raison de travaux prévus pou

Le statut de ph doit-être attractif pour les plus jeunes. A l’heure des départ massif à la retraite pour la génération du "papy boom" il faut être très vigilent quant au futur statut de notre profession.

Le statut des ph temps partiel est injuste et révoltant ; ce ne sont pas des "sous ph" et ont droit comme tout salarié à une cotisation pour leur retraite au prorata de leur temps de travail.

Le statut des praticiens à temps partiel est non seulement déjà précaire mais aussi financièrement incorrect pour tous ceux et celles qui n’ont pas d’exercice libéral et qui font largement leur temps dr m beauge

Les cheminots ont la retraite a 55ans pour travail penible, nos politiques ne savent pas ce que c’est de prendre gardes et astreintes !!!!! Il faudrait nous laisser partir a 60 ans ou si l’ont doit travailler plus longtemps que l’on puisse arreter les gard

Les messages ont du mal à passer la synapse !

Les nominations "locales" créeraient des liens de vassalité qui ne feraient qu’amplifier les "combinazione" déjà existantes ; le cdd de 5 ans serait la porte ouverte à la gestion totalitaire des ph (tais-toi, ou...). C’est une idée d’un certain ex-pdt de c

Les pu-ph sont-ils concernés par ce texte ? ;-)

L’hopital a une mission specifique de service public au regard de l enseignement, de la recherche et de l egalite d acceuil de tous. La soumission de l hopital a une logique de plus en plus privative avec le corollaire qu on y percoit dans certaines dispo

L’inadmissible pour encourager des vocations dans un métier en voix de disparition . ( anesthésie, chirurgie générale et c... )

Maintenir l’indépendance professionnelle des médecins hospitaliers, et garantir le primat du soin sur la gestion : une double exigence au service d’une éthique de la responsabilité, face aux missions de sevice public qui nous incombent.

Manifestations ? Réunions ?

Merci

Merci pour votre implication

Mobilisons-nous plus que jamais contre cette situation qui est plus que délétère à notre carrière. Après autant d’années d’études difficiles nous voilà maintenant menacés par la précarité !!!! Opposons-nous farouchement à cette réforme.

Ne changeons pas ce qui marche dans le pays : il y a tant d’autres problèmes à régler en général, et à l’hôpital en particulier : mais tant que les "boucs émissaires" seront les médecins dans l’hôpital... Moins d’administration et plus de soins , voila la b

Ne pas céder !!!

Ne pas céder, aucune administration ne doit prendre le dessus sur le médical !!! C’est le monde à l’envers !!! A quand les hopitaux aux médecins ? Par contre plus de solidarité entre collègues nous empecherait de nous couler nous meme. Parlons d’une meme

Ne pas détruire ce qui fonctionne bien comme notre statut.

No pasaran !

Nommé par le directeur, ce serait la pire des choses. Ou alors, on donne à la cme le pouvoir de nommer ou de virer ce même directeur.

Non à cette réforme oui à une meilleure retraite

Non à une catastrophe annoncée .

Non au démantèlement du statut de ph. La nomination et l’affectation du ph sur son poste par le ministre doivent être conservées

Nos conditions de travail sont de plus en plus difficiles, il me semble que les exigences sont toujours à sens unique : travai en réseau, application des circulaires et recommandations, formations des professionnels pour un plus grand maintien à domicile,

Nos ph quittent de plus en plus l’hôspital pour la ville !!! Nous avons de plus en plus de réunions à gauche et à droite et pas le temps pour assurer notre travail quotidien avec sécurité. F. Moreau

Nos réserves me semblent fondées mais comment faire une journée de grève avec tout le travail journalier qu’il faudra malgrè tout effectuer ?

Notre action est à reliée à celles que pourraient avoir d’autres soignants, ou agents des hôpitaux confrontés à la logique de casse de l’hôpital public. Car c’est bien cela qui est en ligne de mirre des décideurs.

Notre indépendance professionnelle doit être préservée !!

N’oubliez pas non plus la pétition "pas de zero de conduite" (http://www.pasde0deconduite.ras.eu.org/index.php ) de notre collègue pierre delion , et celle de medecins du monde sur les arrestations des sans papiers ( www.medecinsdumonde.org )

Nous aimerions que l’administration puisse aussi rendre des comptes dans la gestion des hôpitaux, car aujourd’hui, ils ont le rôle principal (mais pas les responsabilités).

Nous n’acceptons pas d’assister à la déchéance de notre profession qui n’est qu’un préambule à la mort du système hospitalier dans son ensemble...

Nous ne devons pas accepter cela, il conduit au dementellement de l’hopital public . C’est la santé de nos enfants et notre vieillesse qui en est l’enjeu. Nous devrions faire comme pour le cpe car cela concerne aussi toute la population française car sa

Nous sommes en train de créer l’hopital du cretin .sur le modèle de l’école du crétin.les enjeux économiques sont des enjeux politiques et doivent ^etre clairement définis nous refusons d’etre culpabilises .

Nous sommes fatigué !

Ok

On doit manifester le jeudi 6 avril 2006 pour que cette reforme ne soit pas imposée contre notre volonté !

Opposition formelle à la prise de pouvoir de l’administration sur la communauté médicale. Rigoureusement contre la nomination des ph par les directeurs d’hôpitaux, qui conduira à d’inévitables injustices, dérives, partialité, et calculs d’intérêt, portant

P.h.à temps partiel,hospitalier exclusif,15 ans d’exercice,en dispo voire en démission:j’en ai marre(de l’incompétence de l’administration,des cadres,marre de la réunionite...tout cela a un prix)

Plus facile a faire passer sans doute qu’une reelle prise de position "antitabac lieu publics"(quoi de plus docile que les praticiens des hopitaux.. A cote du lobby des bars tabacs !)

Pour la sauvegarde de l’indépendance des médecins hospitaliers, il est un devoir incontournable de l’état de garantir une liberté, une égalité et une impartialité dans le recrutement de ces nouveaux p.h.

Pourquoi ne pas faire nommer le ministre de la santé par l’ensemble des ph ?

Proposition d’action / arrêt de cotation pmsi.

Psychiatre des hopitaux - chef de service en pédo-psychiatrie près de la retraite, mais très inquiet pour l’ avenir : pour notre profession, mais surtout pour nos patients.

Pu-ph, solidaire des ph

Quand commençons nous une action dure ?

Que deviennent nos retraites si l’ircantec est en faillite en 2012 ? Serons nous payés ???

Raz le bol des atermoiements.il faut en finir vite !

Rien ne doit aliéner l’indépendance médicale.

Soutien total a notre initiative

Statut non en notre faveur ,il est logique de le rejeter

Statut=praticien hospitalier temps partiel

Toucher a l’independance des medecins hospitaliers ; c’est remettre en cause leur pratique et leur faire definitivement quitter le sevice public idem puor la devalorisation des retraites ces menaces qui disqualifient notre formation notre concours et no

Tous ensemble pour défendre notre profession et nos statuts

Toute l’équipe d’anesthesie de l’hopital de cannes est d’accord avec le mouvement de grève

Trés simple : si l’on continue à nous prendre pour des imbéciles, je démissionne sans regrets et je pars dans le privé où l’on me propose des postes avec un revenu bien plus atractif. Et je ne serai pas le seul d’après les échos...

U

Une gréve le 06/04/2006 me semble inutile car l’opinion et le gouvernement s’occupe plutôt du cpe !!

Une journée de grève : pourquoi pas ? Mais je crois beaucoup plus à l’efficacité des mesures administratives paralysantes à visée budgétaire que vous préconisez - (on peut tenir longtemps sans être à la merci d’une manipulation de l’opinion publique nous

Une mobilisation + importante est necessaire

Une réforme du statut des ph (renouvellement tous les 5 ans) n’est envisageable que ds le cas d’une reforme globale de toute la fonction publique (un fonctionnaire pourrait être prolongé dans ces fonctions tous les 5 ans s’il donne satisfaction ) !!!

Valoriser l’art de soigner, la fonction principale de l’hôpital public, passe avant tout par le respect sans réserve de ses acteurs dont nous sommes ! C’est le gage de soins de qualité, de la permanance de soins, de la gestion des crises sanitaires, de pr

Vive la révolution !

Vivement la retraite.

Y a t’il une explication aux contraintes croissantes concernant le statut de ph, alors qu’il existe déjà de réelles difficultés de recrutement ?.

Y a-t-il une journée de grève le 6avril ?merci pour l’info.avec mes salutations les meilleures

Y at-il une manifestation prévue à paris le 6 avril ?

Y en a marre ...

je suis avec un tres grand interet le combat que vous menez pour nos statuts. je voulais proposer un moyen d’action en cas de non reaction du gouvernement a notre journee d’action : ne serait il pas possible de TOUS DEMISSIONER de nos postes en même temps ?
C’est si facile de trouver des PH !!!

A force de confondre part de marché et prise charge de patient on se demande où on va

A l’heure ou se mettent en place les poles c’est un non sens de faire nommer les ph par le directeur, alors qu’il a essentiellement une mission d’expertise. Je partage tout a fait l’avis que les ph soient nommes par le directeur de pole

A quand les cpe pour les ph ? Et cne pour les directeurs ?

A quand une véritable mobilisation pour montrer que l’hôpital sans les médecins n’est qu’une coquille vide ?

A quand une vraie journée hopital "mort" pour que les autorités comprennent vraiment que sans l’hôpital public le système de santé ne fontionne plus et encore moins la permanence des soins. Surtout avec le risque potentiel d’une pandémie "grippale". Pessi

Ai déjà signé la pétition mais sans retour attestant de cette signature !

Allez jusqu’au bout de vos possibilités, il faut absolument que ce decret ne soit pas voté. Bon courage et tout mon soutien

Ancien président du spamu, ancien secrétaire national du suh, membre du collectif médecins de la cgt

Annou crévé bouden io .

Au secours !...

Aucune administration ne parviendra à amélorer la performance du système de soins hospitaliers, en s’imposant par le dirigisme. Seule une administration véritablement au service de l’organisation des soins et soucieuse de faciliter le travail des médecins

Avec le cph

Beaucoup de décision son prises par le gouvernement sans concertations - je pense que comme d’autres nous serons déçus.

Belfort

Bien vu, il faut continuer dans cette voie.

Bon courage

Bon courage

Bon courage

Bon courage !

Bon courage les amis

Bon courage, il s’agit d’une juste revendication.

Bravo

Bravo !

Ca ressemble a quoi un hopital sans medecin !!!!

Ca suffit !

Ça suffit !!!!!!

Ça suffit !!!!!!!!!!!!!

Ce n’est pas parce que la psychiatrie publique est imparfaite qu ilfaut la faire disparaitre il faut l’ ameliorer et la renforcer

Ce point me semble tellement fondamental au plan deontologique et professionnel qu’il est entres autres à l’origine de ma démission de la fonction hospitaliére à compter de demain aprés 18ans de service !

Ce qui fait et a fait la grande réputation du service hospitalier français, c’est la qualité des personnels, praticiens en tête : les patients viennent à l’hôpital pour consulter un médecin et non pour voir les performances des managers.

Cela ne me semble pas être la bonne méthode mais il faut trouver un moyen efficace d’inciter un ph à effectuer une tâche qui ne lui paraît pas importante à priori mais qui l’est pour l’établissement et au delà..

Ces mesures me paraissent discriminatoires par rapport aux dispositions prévues pour les autres agents de la fonction publiques.

Ces nouvelles menaces sont de bon stimuli pour que les ph se syndicalisent un peu plus

C’est la fin de l’independance du praticien a l’hopital, grotesque dans une periode ou les vocations pour faire du public se rarefient..............

C’est la première fois depuis 20 ans que je signe une telle pétition,mais la nomination et surtout le changement d’affectation par le directeur me semble inacceptable

C’est une honte, c’est gravissime. Je suis d’accord pour vous suivre dans les mouvements. Mais si je fais grève cette fois on ne me verra pas travailler gratuitement comme d’habitude.

Cette modification statutaire est une étape de plus dans la destruction du service public hospitalier. La politique du gouvernement de privatiser le système de soins est évidente.

Cette modification statutaire est une étape de plus dans la destruction du service public hospitalier. La politique du gouvernement de privatiser le système de soins est évidente.

Cette nouvelle réglementation n’a comme seul objectif que de soumettre le praticien à la logique financière à laquelle adhérent nos administratifs, soumis aux ministères. Il faudrait que l’on décide de se mettre avec les autres catégories professionnelle

Cette réforme, en préparation depuis des années, est absolument inique. Il faut tout faire pour qu’elle n’aboutisse pas. Il en va de la psychiatrie essentiellement, des psychiatres, mais des autres praticiens, et de tout le système de soins qui fout le ca

Comment concevoir un instant que les chefs de service pourront animer une équipe dans le cadre d’un pole sans que son avis soit sollicité pour le recrutement des praticiens ? Veut-on désorganiser totalement les hopitaux afin de les démanteler ? La réforme

Comment peut on rendre attractive les carrières hospitaliéres voilà une des questions qui n’est jamais abordée !

Concours acquis en 2004 et n’ayant pas pris de poste pour l’instant ; faut -il que je songe a une autre voie si celle de ph n’apparait plus attractive ? Faut il renoncer a ce concours acquis et a une carrriere ospitaliere ? Je me pose la question au vu de

Continuer à empecher de tels projets !!!! Merci

Continuer la lutte en restant tous unis pour defendre le service public

Continuez

Contre cette nouvelle réforme

Contre formellement.

Courage !!!

Courage, le métier en vaut la peine !!

Défendons un statut long à acquérir

Demarche indispensable

Démission du centralisme qui faute d’avoir su encourager les relais de contre pouvoir (syndicat uni, bma, colleges scientifiques de spécialité justifiant un ordre, gmc, respecté des pouvoirs publics), donne aujourd’hui carte blanche aux petits potentats l

Démission phcds en cours....

Diminuer encore l’attrait de la fonction de ph me semble suicidaire

Du courage pour les jeunes la generation des retraites 2008 vous soutiendra toujours

En tant que femme médecin, je suis particulièrement attachée au statut des ph à temps partiel, et à un statut à part pour les ph de chu prenant en compte leur valence universitaire.

En temps que ph temps partiel( dont l’activité est sensiblement identique à celle de certains temps pleins sur une amplitude horaire plus réduite), je supporte de plus en plus mal les inégalités de statut qui sont les nôtres ainsi que le peu de place acco

Encore plus pour la retraite

Entre problèmes démographiques et "libéralisation" des hôpitaux, notre psychiatrie de secteur reste un objectif important aux niveaux démocatique et technique

Est ce qu’ un jour on cessera de s’ asseoir pour discuter avec des interlocuteurs pareils ?

Est ce que la médecine est de meilleure qualité et coûte moins cher quand le medecin est sous pression ? Où peut-on se procurer le résultat de cette étude que le ministère a dû réaliser avant de pondre ses élucubrations ?

Est-il question de contacter la presse et les élus ? Amitiés dominique barbier

Et quid des ph contractuels dont la "spécialité" n’est meme plus reconnue au concours, comme les dim, malgré leur responsabilité de + en + importante dans la nouvelle procedure budgetaire (eprd...) !?

Et si pour une fois tous les ph se mettaient d’ accord et ne signaient pas ces fameux contrats ?

Et un mot d’ordre de grève générale ?

Etendre la com à tous les ph

Ex ph au ch-sa de maubeuge

Faire le forcing avant les grandes échéances électorales car ensuite les politiciens énarques via les arh ne nous ferons pas de cadeaux ! Anticiper +++ sur le fonctionnement futur des hôpitaux généraux avec le rôle clé des futurs spécialiste en mg (aux dé

Faut il vraiment considérer le modèle social français comme un exemple, notamment de communication et vouloir l’exporter au reste de l’europe ?

Grave atteinte à la qualité des soins et à l’ exercice de nos responsabilité

Il est capital que nous gardions la main sur le choix de nos collaborateurs et d’améliorer notre statut pour la retraite

Il est effectivement tout à fait scandaleux que les ph temps partiels ne soient toujours pas remunerés pour leur sixieme demi journée de travail par rapport aux temps pleins alors qu’ils participent par ailleurs pleinement aux obligations de service pou

Il est inacceptable de limiter la liberté de dispenser des soins (naturellement selon les données de la science)et la liberté tout court des praticiens hospitaliers et d’être sous la menace du pouvoir administratif en permanence avec retour autoritaire su

Il est inadmissible que nous soyons soumis à une tutelle administrative incompétente dans le domaine médicale et qui coûte plus cher au fonctionnement hospitalier qu’elle n’est source d’économie. Assez de cette structure pyramidale qui étouffe l’administr

Il est majeur que les intersyndicales soient unies, dans ces circonstances et dans d’autres aussi, notamment en psychiatrie, comme elles continuent à avoir du mal à le faire, notamment pour l’application du plan de santé mentale, pour des moyens véritable

Il est necessaire de revaloriser le statut de ph temps partiel tant au niveau de la retraite que du niveau de cotisation (basé sur celle d’un temps plein mais n’ouvrant pas a la tranche b ircantec), etc...par ailleurs il serait bon de rappeler que le mini

Il est temps de se rendre compte que les réformes proposées sont issues de recommandations en provenance de rapports écrits par certains confrères : le pire est sans doute le rapport masse qui organise le tri des malades... Et des médecins ; demandons la di

Il est urgent (!) De prendre conscience que l’administration ne fait pas son travail, ne respecte pas les textes législatifs, et que les médecins ont une responsabilité accrue face à cette inconséquence ; à quand le contrôle des médecins sur la mutation ?

Il faudrait peut-être envoyer un courrier personnalisé à tous les présidents de cme, qui pourraient ainsi organiser une réunion-information de tous les ph de nos établissements.

Il faut absolument eviter que des instances administratives locales puissent influer sur les carrieres des ph

Il faut agir et en masse contre cette aberration.

Il faut résister

Il faut s opposer à ce projet de maniere la plus radicale si besoin est .

Il faut se battre et etre unis contre de telles mesures prises a sens unique et inacceptables. On va vers la mort de la medecine et chirurgie hospitaliere.

Il faut tous se mobiliser

Il faut une opposition radicale à la main-mise et l’ingérence administrative dans la pratique médicale (comme dans le champ de la justice, de l’éducation, etc... !!! Nous entrons dans l’ère nouvelle d’une "néo-culture technocratique" qui s’oppose pas à p

Il me semble que cette procédure devrait ête utilisée plus souvent et même pour connaitre l’avis de l’ensemble des confrères sur tous les sujets qui nous préoccupent .

Il ne faut surtout pas que ce projet passe

Il n’est pas question que nous perdions le peu d’indépendance professionnelle qui nous reste. Il serait temps de rappeler au monde que ce ne sont pas les administratifs qui soignent les malades.

Il serait grand temps que le ministère tienne compte de nos revendications afin de pouvoir travailler plus sereinement

Il serait grand temps que l’on arrête de se moquer de nous.

Ils y vont tellement fort, que les critiques que l’on peut faire au fonctionnement antérieur et au role des paritaires en psychiatrie,s’effacent devant la necessité de défendre une indépendance au moins relative

Impensable !!!

Inacceptable

Inacceptable

Inadmissible quelle competence a un directeur pour juger d’un medecin ?

Indépendance et garantie d’une juste rétribution de la retraite sont bien les prérequis d’une attractivité (déjà difficile) du service public par les futurs médecins. Il ne faut donc pas "lacher" ses 2 exigences fondamentales.

Insensé et attaquable en conseil d’etat.

Insupportable cette dérive administrative et "l’extension extensive" du pouvoir du directeur. Par ailleurs, un vrai scandale la façon dont le ministère aborde la question des inégalités les statuts temps plein et temps partiel : depuis des années , pas l

J’ai du signer une deuxième fois car j’avais fait une erreur sur mon adresse email

J’ai fait ma formation en medecine et en psychiatrie en angleterre et depuis des annees je regarde avec tristesse le declin du systeme de sante britannique. Maintenant le gouvernement francais est en train de faire toutes les memes erreurs deja commises

Je crains que nous ne soyons guère entendu : faudra-t-il aller jusqu’à la grève administrative ?

Je ne suis pas du tout convaincu de la nouvelle réforme(gouvernance). Les poles ne sont pas la solution. Que l’hopial travaille comme les cliniques : moins de hiérarchie, responsabilté financiére pour les médecins, reunion médecin-administratif, suppressio

Je ne suis pas ph mais pu-ph, mais je suis solidaire bien sûr.

Je ne veux pas perdre mon indépendance professionnelle.

Tout à fait d’accord par principe. Globalement un raz le bol de cette avalanche de "pseudo-réformes" qui derrière une espèce de libéralisme bon teint cache en faites une main mise violente de nos tutelles administratives l’hôpital public n’est déjà plus attractif pour nos jeunes collègues. Les postes sont occupés par des praticiens issus de l’immigration (de qualification très inégale).alors arrêtons le massacre de l’hôpital public en écartant le personnel médical des organes de décision.

Outre la retraite, je tiens également à attirer l’attention des collègues et responsables de la cph des grandes inégalités et disparités qui règnent au sein du corps des ph concernant actuellement l’application de la rémunération des plages additionnelles, notamment entre les différents établissements (chg-chu, chu-chu...). Chaque établissement me semble y aller de sa propre cuisine... Bien cordialement

"ca suffit" signer c’est déjà dire.......

C’est tout simplement scandaleux !!!!

Aucune affectation par un directeur ni par un président de cme

Comment en est-on arrivé là ? Just too late ? Avec tout mon soutien pour faire obstruction à ce projet de décret inquiétant ! Bien cordialement

L’inégalité de traitement des temps partiels s’apparente souvent pour les femmes (ce que je suis) à de la discrimination sexiste : en effet, mon temps partiel (difficile à tenir bien sur et débordant largement) est indispensable pour être (un peu) présente à l’éducation de mes quatre enfants... Et non pour travailler dans le privé. Je suppose que cela concerne beaucoup de mes consoeurs et pourrait être un argument de plus pour gommer ces inégalités insupportables. Merci à vous de votre engagement irène frachon

Refus total de tout changement de statut ; que le ministre cesse de croire naivement que les cliniques sont plus rentables : en effet, les cliniques trichent sur les indications, et sont couteuses pour la nation.

Ils nous épuisent ! No comment

Grande lassitude : faire toujours plus avec les mêmes moyens

Il faut se mobiliser car l’arbitraire existait avant maintenant il sera institutionnalisé .mon cas est un cas d’école et je m’en sort un peu après 7ans grâce au statut de ph actuel .un directeur fou a ales avait décrété que ma tête ne lui plaisait pas des mon arrivée et m’a bombardé de procédures pendant 7 ans suspendu etc... .c’est ainsi que je me suis rendu compte de leur puissance même face a l’administration centrale et avec ce nouveau statut et la majorité absolue aux votes 20 contre 4 ce sera le cauchemar si vous ne cirez pas les pompes tous les matins à votre directeur. Vous voila avertis !Mobilisez vous sinon vous aurez comme moi 7 ans de procédures 15 tribunaux tous gagnés par moi et à quel prix je ne sait plus si je suis maintenant plus compétent en droit pénal et administratif ou plutôt en chirurgie ! C’était un fou et tout le monde le dit .il est toujours en poste !

Résister devant le risque d’arbitraire

Pas touche à notre statut de phoui à la médicalisation de la santé ; les administratifs sont là pour nous aider, pas pour régenter

Je suis depuis dix ans en cellule d’isolement sans qu’aucun syndicat ne se soucie de cela sauf la cgt mais avec toute l’activite d’autoimmunite d’un "grand hopital sans secrétariat ni technicien de laboratoire à suite d’une "magouille" de cme entérinant "des plaintes de certains éléments du labo à mon encontre. Je suis écoeurée par cette volonté évidente de démantélement du système hospitalier public français

Réforme mal conçue et mal engagée, le moins qu’on puisse attendre est que le gouvernement tienne sa parole...sinon...

Approbation complète démotivé par toutes ces conneries. Vive inquiètude pour notre avenir

Je suis d’accord avec les revendications de cette pétition bravo !

Bravo ! Pathétique

L’article art r 1425-4- notamment alinéas 2 et 4 ouvre la porte à toutes les dérives financières , magouilles ,copinages , financements occultes par le biais d’études confiées à des sociétés privées ...par un organisme public ( dont c’est précisément "le travail" ) pour gérer la carrière et l’affectation d’agents du secteur public !!!Autre e-mail (domicile) : maurice.bonabesse@wanadoo.fr

Ne pas se laisser faire !!!

Totalement inaccepatable envisager les moyens de riposte rapide. Greve administrative. Arrêt des cotations. Arrêt du codage etc...non à la gestion locale des nominations et affectations !

Je souhaite simplement rappeler ce que chacun sait déjà : avec ce pouvoir direct de l’administration locale sur les carrières médicales, c’en est fini d’une indépendance relative qui permet de défendre une certaine idée de la médecine et des soins face à une gestion exclusivement comptable. Il serait intéressant que le public en soit informé. Sans parler, pour notre spécialité, de notre position coincée entre la gestion des hospitalisations sous contrainte et le directeur soucieux de voir des lits se libérer...

Tout à fait inacceptable, mais prévu depuis longtemps, non ?. Il est vraiment temps de se mobiliser pour refuser ce nouveau statut !

Proposer aux signataires de diffuser cette pétition à leurs listes de diffusion ( intranet et internet) se battre avant que nous n’existions plus. Ayant voté contre la nouvelle gouvernance, persévérons. Nécessité d’indépendance du médecin qui ne doit pas être assujetti dans son travail à l’administration de son établissement csq

Préserver notre statut et maintenir un régime de retraite décent

Il faudrait vraiment trouver plus de confraternité pour frapper un jour un grand coup. De petits coups donnent de petits résultats rapidement remplacé par une nouvelle offensive. Si l’on veut être entendu, il faudra finir par etre plus dur et donc malheureusement plus menaçant. Bon courage

Ma spécialité est en voie de disparition, faute de reconnaissance en france et en belgique, les 2 seuls pays à la traîne en europe. Mon travail, l’eeg du nouveau né (polygraphie d’au moins 45 mn dans des conditions très difficiles de réanimation et de prématurité extrême), n’est bien sûr pas pratiqué en privé faute de cotation (54 € comme 1 eeg minimal d’adulte) ; il n’y a donc aucun moyen de résister à la logique économique, et je songe dès à présent à ma reconversion hors médecine.

Comment favoriser le recrutement de jeunes collègues si les modalités d’exercice se déteriorent ?C’est la fin de la carrière hosdpitalire

Médecin chef bon courage à vous, et à nous tous !

Non à la nomination des ph par le directeur, préservation de notre indépendance pour la sécurité de nos patients. Je suis profondément attaché au secteur public, je me demande bien pourquoi, ma vocation s’émousse ! Si on doit avoir les inconvénients du privé qu’on nous donne les mêmes rémunérations. Refus également de toute rémunération liée à une prime prétendument au mérite on ne réumnère pas une indépendance professionnelle ! Je m’associe pleinement à cette lettre et suis prête à faire davantage ! Bien amicalement nicole vaillant

Heureusement que je suis en fin de carrière....bravo pour le message qui est très clair (hélas)

Un hôpital sans médecins ce serait l’idéal pour nos directeurs et politiques de tout bord.

Risque de départs vers le privé pour certaines spécialités, si on continue dans cette voie,

Notre statut, ça devient une vraie catastrophe. Pourquoi ce sabordage ? C’est de la haine pure parce que tous ces énarques qui pondent des projets pareils rêvent de réduire les médecins à leur merci pour ne plus risquer d’être malades ? Ça devient franchement délirant. J’ai du mal à comprendre l’intérêt de telles saloperies au moment où on va manquer de médecins. Pourquoi, en plus, leur gâcher la vie, les sadiser à ce point-là ? C’est pour dégoûter les derniers qui seraient tentés par le service public ? Pour privatiser tout le monde ? Ça tient du délire de directeur paranoïaque, toute cette histoire.

Notre rassemblement a pour objet de soutenir l’intersyndicale des hospitaliers (médicaux et paramédicaux) pour la sauvegarde des hôpitaux du secteur public - du praticien au personnel de soutien -

J’ai un avant-goût très actuel de la nouvelle gouvernance. Pour résumer : le gel provisoire d’une structure de 10 places de "foyer de post-cure psychiatrique" en accord avec tous mes collègues, faute d’indications et faute de temps médical, amène le directeur du ch de la hte marne après quelques manoeuvres dilatoires, à me flanquer d’un "comité de suivi du projet médical" oû siègeraient 2 représentants de chaque syndicat (fo,cgt,cfdt) depuis que le premier de ceux-ci avait écrit au d.a.r pour dire ses craintes de voir une structure fonctionner autrement pendant un temps. Nous sommes 4,2 ph pour 2 secteurs (100 000h).depuis, l’un de nous s’en va dans le privé debut mars ; "la fête commence !". Syndicalement vôtre.

Il nous faudrait alerter la presse et d’autres partenaires sociaux sur ce que représente politiquement cet aspect de la nouvelle "gouvernance" qui n’attendra des ph que productivité et docilité ; l’insécurité des carrières n’a certainement aucune vertu susceptible de renforcer la qualité des soins et les pratiques choisies dans le seul intérêt des patients.

Une telle tutelle administrative serait désastreuse ! Non a ce decret !! Ayant 59 ans et blanchi sous le harnois des hôpitaux publics depuis 1967,je signe cette pétition pour que mes successeurs puissent exercer leur art, en toute indépendance, conformément au serment : " je jure par apollon, hygie, etc". Bien syndicalement et bien confraternellement.

Il faut aller jusqu’au bout sinon cette précarisation des médecins entrainera un effondrement de la qualité des soins. Nous récoltons les fruits de notre passivité (1984)ras le bol des attaques permanentes contre un statut déjà peu attractif veux t’on restructurer par l’organisation de la pénurie médicale ? Si les ph ne mettent pas les gouvernants sous- pression le temps qu’il faudra, mais de façon continue jusqu’à obtenir une mise à plat complète de notre métier qui n’a rien de commun à aucun autre, la médecine française hospitalière sera définitivement "prolétarisée" au sens moyenâgeux du terme.

Un des problèmes réels - inégalité de charge de travail et de qualité entre ph, selon la spécialité et/ou l’établissement - devrait être honnêtement abordé via l’évaluation des pratiques professionnelles (quantitative/qualitative) avec de réels projets de "services" (ou mieux départements ou pôles,...) Et rapports d’activité, toutes choses existant assez rarement. Il n’est pas moins logique de recruter un médecin sur un profil de poste qu’une infirmière ou un agent technique. L’opacité profite toujours aux mêmes, et ceux qui se réveillent maintenant "aux mains" des directeurs leur ont trop souvent laissé le champ libre (ce qui n’était pas forcément leur souhait initial), par mépris de leur rôle dans le service public...

Enfin on va généraliser ce qui se fait déjà dans les couloirs depuis des lustres par les ententes syndicales dans l’hypocrisie absolue ce ne sera sans doute pas moins juste et au moins clair...a-t-on déjà vu un ph lambda ou lambda après une longue carrière à attendre l’opportunité, avoir un poste à paris !!! Non ils sont tous réservés ...par et pour qui ???Jeune lauréat du cnph, j’y crois encore ... !Mobilisons !!!!!Et le conseil de l’ordre au nom de l’indépendance professionnelle ?

Une réelle démocratie est-elle prévue ces jours-ci ? Et je ne parle pas uniquement de ce problème ponctuel de nos carrières !Restons unis !

Que nos confrères du privé se joignent à cette signature....c’est fondamental...vers un service public de "santé mentale" complètement aux ordres ? Nous exerçons déjà sous l’autorité du préfet dans le cadre de la loi de 90 , mais c’est dans un domaine très précis et sous le contrôle du parquet. Qu’en serait-il dans l’application d’une politique de santé mentale extensible à l’infini et ne répondant qu’à des critères économiques sans égard pour les droits et libertés des citoyens ?La nomination doit rester à l’échelon national pour une parfaite objectivité dans la mesure du possible. Cordialement.

Non à la perte d’indépendance professionnelle qu’occasionnerait une affectation locale des praticiens hospitaliers décidée par le directeur !

Pu ph je demande une revalorisation des retraites

Si on ne peut être contre une bonne gestion de l’argent public, il est nécessaire de pouvoir continuer à soigner correctement les patients les plus démunis tels les schizophrènes déficitaires, et il est aussi nécessaire et essentiel que les médecins gardent leur indépendance professionnelle, en particulier par rapport aux directeurs dont on connait les motivations qui ne sont pas médicales. Ne pas céder.il est temps que l’on arrête de nous prendre pour des cons ! Je suis depuis 2 ans praticien hospitalier à temps partiel aprés 10 ans de travail à temps plein. Le statut de temps partiel est dévalorisé par : le fait que nous travaillons 6/10 demi-journées et sommes payés 6/11ème de salaire, nous n’avons pas de demi-journée d’intérêt général (contre 2/10 pour les temps pleins) et enfin et surtout nous ne cotisons plus à l’ircantec tranche b...alors que le travail est le même...

Arrêtons le massacre du service public. Nous étions le meilleur système de santé. Comment peut-on dégrader à ce point le soin, les conditions de travail et les motivations des médecins et autres corps de métiers paramédicaux à l’hôpital ? Nous sommes tous écoeurés...

L’incompétence au plus haut niveau de l’état et en particulier au ministère de la santé n’est plus à démontrer avec l’affaire du chikungunya, 52 morts, 110000 malades, 10% de plus de mortalité en 2005 par rapport à 2004. Le dr perrin, artisant du plan hôpital 2007 et de la réforme du statut de ph est un des premiers responsables de cette catastrophe sanitaire à la réunion. Attendrons nous une catastrophe d’un autre type sur le statut des ph avant d’agir ?

Tout a fait d’accord et déterminé

Le corps des praticiens des hôpitaux doit rester un corps d’etat.

En général dans nos hôpitaux, les directeurs "passent", les praticiens demeurent et font le tissu permanent de la trame hospitalière.

Va-t-on un jour voir arriver la rémunération du temps de travail additionnel et la part variable de nos salaires ?Nous avions le meilleur service de santé au monde , des étrangers de toutes nationalité se faisaient soigner dans nos hôpitaux , il est intéressant de se demander le but recherché de toutes ces cogitations gouvernementales au sujet de notre hôpital public et de ceux qui y travaillent ...merci de nous tenir au courant

Dîtes leur ça suffit ! Si non que les directeurs viennent prendre nos plaçes.

En position de détachement pour le ministère des affaires etrangères, cette réforme est particulièrement inquiétante pour tout les praticiens en position de détachement qui souhaitent réintégrer un poste de praticien.

Scandaleux

Ce n’est que la poursuite pas à pas de la centrifugation des médecins des hôpitaux aux confins du dispositif hospitalier. Le nom de potiche hospitalière remplacera bientôt celui de praticien hospitalier.

Courage...tenez bon....

Ils nous épuisent !

Il est plus sincère d’avoir une pétition pour un seul sujet à la fois. Vous saurez ainsi le nombre de participants par sujet précis.

Vivement la retraite. Entre t2a, nouvelle gouvernance et autres usines a gaz, l’hopital devient illisible. De moins en moins de medecins, de soignants de plus en plus d’administration, d’acreditation, d’audit entre les malades et les professionels de sante. C’est insuportable. Vivement la retraite ... En bonne sante !

Je soutiens les propositions des syndicats des ph contre la précarisation de notre statut et la montée en puissance de l’administration dans la gestion de nos carrières.

Continuons... Merci à vous.

En espérant qu’il ne soit pas trop tard... Je n’approuve pas la violence de la grève des dockers européens mais ils se sont fortement mobilisés, eux. Expédier des courriels ou faire grève 1h reste illusoire.

Heureusement que les urgentistes se mobilisent.

Ces réformes sont incompréhensibles,

Plus personnes ne viendra à l’hop public (que des médecins étrangers et des libéraux en fin de carrière, on se demande si l’on doit rester à l’hop. Public !!

968 avait permis de supprimer le mandarinat médical, la réforme va mettre en place le mandarinat administratif la santé est précaire, l’amour est précaire, la vie est précaire ; pourquoi le travail ne le serait-il pas ?

Ouf la retraite arrive

Quid de la gouvernace ? On pourrait penser que l’on est devenu les esclaves. A quand le moment de ne plus fournir les codes de la t2a. Cela réglerait le problème en peu de temps comme lorsque le trou du cul se bouche, les membres et le cerveau se bloquent !!!

Médecin, lève ta tête !!! Ou tu n’existera plus.

Merci de m’avoir lu 14 ans président de cme

Merci à ceux qui nous défendent ! Réforme statutaire honteuse pour les médecins et suicidaire pour l’hôpital public.

Seule notre indépendance vis à vis de notre direction nous garantit la qualité de nos prestations médicales. Il est indispensable que nous restions indépendants de notre administration. Il ne faut pas céder !

Tenez bon !

Je suis écoeuré par le démantèlement progressif du service public, que ce soit dans notre domaine comme dans celui de l’éducation nationale ou, selon d’autres logiques, de la justice.

Corriger les inegalites de statuts des ph temps partiel par rapport aux ph temps plein.il a fallu plus de trente ans pour faire une psychiatrie de secteur de qualité, avec la nouvelle gouvernance et la t2a, 5 ans suffiront à l’enterrer de sa "belle mort" et les psychiatres aussi !.

Les médecins ne seront plus que des outils jetables et interchangeables .hippocrate doit s’arracher les cheveux dans sa tombe .que fait notre conseil de l’ordre ?

C’est localement et en tout point de l’hexagone qu’il faut combattre l’administration pour que la société prenne conscience de l’avilissement des salariés par l’administration.

Les combats face au pouvoir exécutif (donc administratif) se dilue avec les informations générales.je signe la pétition

Il faut rendre attractive la carrière pour les jeunes, sinon !!!

Quand les hôpitaux publics se seront vidés de leurs médecins...

Après de grosses erreurs dans la gestion du numérus des médecins, les pouvoirs publics, nos politiques et grands visionnaires continuent leur gestion comptable de la médecine hospitalière. Nous devrions par soucis d’égalité et d’équité dans l’accès aux soins les laisser passer par la petite porte des urgences quand ils ont un problème de santé pour leur faire comprendre ce que vivent quotidiennement les patients et leurs médecins.

C’est decourageant

Que la retraite des ph soit en accord avec celle de la fonction publique en general ! Le probleme existe depuis toujours et n’avance pas !

Il n’y a qu’un syndicat fort qui puisse faire avancer ce dossier qui traîne depuis si longtemps.

Merci ! Je diffuse cette pétition aux ph de mon établissement à toutes fins utiles

Bonjour , je suis heureux de voir qu’enfin un mouvement des ph se lève contre cette administration qui sournoisement depuis qqs années s’évertue à diriger l’hôpital public comme une entreprise privée en nous considérant nous médecins , comme de simples pions, empêcheurs de "tourner en rond" et qu’il faut faire passer sous les fourches caudines d’un règlement appliqué par les directeurs et leurs commis (sous directeurs, cadres et autres "kapos" ) pour le seul but de faire tourner l’ensemble conformément aux "diktats" des décisions prises à haut niveau qui n’ont pas souvent de lien avec la réalité du terrain.

Je ne recherche pas de "pouvoir médical" mais je ne veux pas être diriger par des gens qui n’interviennent pas dans la prise en charge des patients et dont les décisions sont sous tendues par des nécessités financières et bien souvent carriéristes et uniquement par cela . S’y rajoute bien souvent une déconsidération voire une haine du médecin et une jalousie... Si, si ! Merci

Dans notre hopital le directeur nomme deja les chefs de service

Et quid de nos retraites ?

Excellente initiative-entre l’informatique envahissante et cette précarisation . Je me demande comment faire valoir un métier plus rare que celui de bureaucrate. ??? Démission de toutes les charges qui ne sont pas cliniques !

Arrêtons ce "scandale" statutaire qui revient à dire qu’il n’y a plus de statut...

No comment

Se taire c’est une acceptation passive qui mène à la dépression...quimper

Comment vaincre le mépris qui émane des hauts fonctionnaires à l’encontre des praticiens hospitaliers ?

Seule la nomination ministérielle et nationale garantit l’indépendance des ph vis à vis des pouvoirs locaux, et ainsi leur liberté totale dans les soins donnés à leurs malades (bien sur dans le respect de la science médicale et de l’éthique !).

Il me parait important de faire connaitre au grand public les risques que comportent cette réforme quant à notre sujétion à des pouvoirs politiques ou financiers. Résistons à la prise de la citadelle ! Inacceptable, une fois de plus...

Ne pas oublier le probleme des ph temps partiel merci

Je fais le même temps clinique que tous les membres de mon équipe, il ne saurait en être autrement dans une petite équipe sur qui à la faveur des restructurations diverses repose la permanence de soins toujours plus approfondis, la lourdeur des contraintes administratives incessamment croissantes outre qu’elles ont j’en suis convaincu un cout non évalué, devient extrême, nous met en danger, et me pose la question suivante : que faire pour en sortir ?

On ne peut pas laisser faire cela, c’est impensable.

Un problème strictement personnel : pas de reprise en antériorité d’une période de 1 an et demi effectuée dans les collectivités territoriales (conseil général). Pas d’assimilation à ce qui existe dans les textes...je suis ph temps partiel et ...mère de famille ! J’attends l’homogénéisation des statuts avec les temps pleins (60 % de la prime, égalité pour l’ircantec,...) Merci pour votre action

L’affectation des praticiens hospitaliers par les directeurs d’établissement est scandaleuse et inadmissible. Une orientation de cette sorte conduira à une vraie dégradation de la santé en france.

Pleinement d’accord avec cette vision de l’actuel et du futur

Le problème des retraites devient inquiétant,

Quels sont les contacts des syndicats de ph avec le ministère de la sante et le ministère de la fonction publique en charge du dossier. Merci de répondre.

Quel meilleur moyen pour tuer la médecine publique ? Sans commentaires !!!!

C’est une suite logique de la gouvernance, serions-nous suffisamment unis, convaincus et convaincants pour nous faire entendre ? Je transmet ce mail à tous mes confrères du chibt de sète

Y’en a marre de la main mise administrative arachnoidique sur nos statuts et nos menus acquis.

Quid du forfait des astreintes ? Quid des retraites ? Voudrait-on que nos hôpitaux soient désertés par des médecins encore motivés et compétents et deviennent le refuge de" médecins" sans autre solution qu’ un poste sans avenir et au rabais ?? Voudrait-on que nos hôpitaux deviennent des hospices ??

Pour avoir vécu personnellement les effets d’intérêts locaux ne m’étant pas favorables, je suis complètement contre ce projet de réforme qui nous met dans une précarité professionnelle alors que si on a fait le choix du public, c’est aussi pour avoir la tranquillité d’esprit afin d’exercer notre profession en toute sérénité et non pour subir du harcèlement professionnel comme en subissent les cadres d’entreprise qu’on presse comme des citrons et qu’on jette dès que leur tête ne plait pas au directeur ou certains de nos confères occupant des postes de chef de pole ou de service ou de cme et qui oublient toutes règles déontologiques pour plaire aux administratifs.

Viva la revolucion !!!

Tb

Réforme peu attractive pour nos jeunes confrères appelés à nous remplacer lors de notre départ en retraite, si on peut la prendre (cf ircantec) !!!!

J’exerce dans un chi .j’adhère à votre vigilance en espérant que cette pétition fera son chemin.il faut absolument réagir et ne pas laisser cette décision passer, la garantie que l’hôpital reste un lieu de soin où des médecins peuvent y exercer pleinement en dépend.

Merci de tenir bon et de nous prévenir de la suite

Tout à fait d’accord avec l’esprit de cette pétition. Les réformes en cours risquent bien d’aboutir à une démotivation totale de ceux qui se sont engagés et investis dans le secteur public depuis de nombreuses années. N’est-ce pas là le but réellement poursuivi ?

Que les ph ne se laissent pas transformer, une fois de plus, complètement en pions alors que ce sont eux qui font en grande partie l’hôpital publique. Dans les conseils exécutifs où les directeurs des soins siègent comme membres de l’administration ,ce seront eux qui vont recruter les médecins ?

Il faut absolument se mobiliser contre ce projet assassin, et arrêter le travail jusqu’à ce qu’ils capitulent, réfléchir à des moyens efficaces pour les faire plier, sinon c’est notre perte ! Courage ! Vous êtes les meilleurs

Stop aux magouilles locales

Une unité syndicale, sur une question comme ça, ça serait bien (on peut rêver !)

Les ph donnent beaucoup de leur temps et de leur énergie pour maintenir le cap hôpital publique, ils sont une espèce en voie de disparition, soutenons-les.

Merci et s’il faut faire grève nous la ferons !!!

Le vilain trouve sa force dans la faiblesse des autres.ne nous laissons pas faire !

Je suis chef de service honoraire et scandalisé parle projet de nouveau statut permettant le recrutement et la nomination des p.h. Uniquement au niveau local et pratiquement sous la dépendance du directeur d’établissement. Si le gouvernement veut obtenir la désertification des hôpitaux par les médecins spécialistes, qu’il continue dans cette voie aberrante.

Voila comment un statut de ph à titre permanent se transforme en un contrat cdd. Adieu la liberté d’exercice en milieu hospitalier, et adieu la sécurité de l’emploi. Mobilisons nous !

La solidarite est notre seule force la cohesion notre salut.

Merci à tous les auteurs de rapports. J’espère au moins qu’ils en ont eu les trente deniers.

Je suis de tout coeur avec vous.

C’est ce qu’ils appellent la flexibilité !!!!

Assistant spécialiste ok

Si tout va bien 18 ans pour la retraite, sinon jamais de retraite vive la france

La mobilisation pour le respect absolu du statut de ph est urgente !

Solidarité intersyndicale : j’appartiens au sps

Continuer des actions graduées avec détermination ne pas céder !!

A quand la prime multi-sites ?

Si cette réforme passe, ce sera facile pour les directeurs de supprimer les services ou les activités considérées comme non rentables en termes de t2a...battons-nous jusqu’au bout pour la défense de ce qui fait le socle de notre profession : l’indépendance de tous les pouvoirs !!!

Battons-nous sans cesse sur l’avenir du statut du ph et surtout pour l’avenir de la médecine hospitalière de qualité pour nos patients. Bon courage à tous.la psychiatrie reste-elle soumise à une nomination ministérielle ? Et les demandes de mutation ne risquent-elles pas d’être assujetties au bon vouloir des directeurs du poste précédent

J’estime que la situation faite actuellement à la psychiatrie, à tous les niveaux, est inacceptable, tant au niveau des hôpitaux, des secteurs, des statuts des universitaires comme de ceux des psychiatres des hôpitaux.

Les crédits promis n’ont toujours pas été obtenus et la situation, dans l’ensemble, est devenue catastrophique.

Il faudrait pouvoir médiatiser l’information auprès de la population pour montrer les risques quant au recrutement et à la qualité et ne pas compter seulement sur les ph qui se plaignent mais ont presque toujours fait la preuve de leur absence d’engagement

Il faut reagir energiquement apres infos+++

Si j’ai choisi la fonction publique, c’est pour ce que représente un eps dans le système de la santé française, le travail d’équipe et ne rien avoir à faire avec du libéral. Que l’on me demande de travailler pour le salaire que l’on me donne, tout à fait d’accord. Que l’on me ballade au gré de l’humeur d’un directeur, certainement pas.

Restons vigilants et solidaires !!!!

L’administration locale a déjà beaucoup de pouvoir.il faudrait repenser et revoir la gestion des hôpitaux

Nos syndicats nous donnent le vertige....certains sont d’accord d’autres appellent à une mobilisation que nous souhaitons...mais qu’en est il de notre crédibilité ????? Il est temps de retrouver une force commune sinon vivement la retraite ...y aura-t-il encore un jeune pour entrer dans cette galère ?Je pensais que le directeur de la dhos s’était également opposé à l’affectation locale par les directeurs , de praticiens, et que cette réforme était stoppée....merci de veiller au grain...

On peut considérer que le cng existe déjà. De nombreux ph dont je suis ont subi une mutation d’office sans que soit respecté leur arrêté ministériel de nomination sur l’établissement initial. La disponibilité et la qualité professionnelle des praticiens hospitaliers, plus particulièrement en psychiatrie qui nécessite une riche expérience humaine et un exercice dans des milieux et situations variées , nécessite des possibilités de mutation en fonction de critères médicaux ;

Je soutiens totalement les propositions énoncées relatives à l’importance du maintien de commissions paritaires au niveau national et non de décisions administratives et locales.

Je ne vois pas comment attirer de jeunes praticiens vers l’hôpital avec de pareilles perspectives de carrière.

Ne rien lâcher

Nécessité d un dialogue...

L’administration de la santé est confiée depuis trop longtemps à des gens qui n’ont pas les compétences élémentaires techniques. Nos hôpitaux depuis 30 ans sont administrés et non gérés ; la gouvernance actuelle st un leurre : les directeurs non seulement ne veulent pas que les médecins apprennent la gestion ne gèrent leurs services mais font tout pour s’immiscer dans les procédures de soin, de traitement et d’organisation des services. Il est temps que les réformes successives centres de responsabilité, délégation de gestion, pôle permettent une vraie direction médicale des hôpitaux. La nomination des médecins par les directeurs est donc inacceptable et dans le fond et dans la forme. Ce serait plutôt aux médecins de pouvoir choisir un directeur formé à de la gestion et pas à de sociopolitique comme à l’ ensp actuellement

C’est scandaleux

Soutien inconditionnel à vôtre action.

Ce projet est proprement scandaleux

Je fais partie d’une spécialité sinistrée dans presque tous les hôpitaux français et tout particulièrement à nice en raison des conditions d’exercice très favorables du secteur privé. Toute nouvelle dégradation du statut de ph menace tout simplement la survie de la spécialité en tant que telle dans beaucoup de chu et dans tous les périphériques. Il sera très facile aux ph actuellement titulaires de migrer vers le privé même en milieu de carrière. Les choix doivent être clairement affichés : veut on que la radiologie hospitalière perdure ou disparaisse. Nous serions alors le seul pays "développé dans ce cas. Il est vrai que nous avons souvent raison contre tout le monde...

Que les autorités de tutelle cessent de nous considérer avec autant de mépris et de piétiner toutes les valeurs qui nous ont fait choisir l’hôpital public. Encore un effort et vous gèrerez des hôpitaux sans praticien.(il est vrai que c’est moins couteux)soutien très probable d’une large majorité des ph du ch de rodezl

L’avenir de praticien hospitalier en chirurgie semble s’assombrir un peu plus...et notre dépendance vis à vis de l’administration hospitalière s’emballe.

Tous à fond !!!Proprement scandaleux !... Quand les administratifs nous imposeront façon de soigner ?

A quand la manif ?

Il est impératif de garder notre indépendance médicale

Je pense que l’avenir du service public est très sombre, je suis d’accord pour envisager un mouvement de grève si nos revendications n’aboutissent pas

Je propose que l’on aille jusqu’au bout de la logique : les directeurs doivent leur appui logistique aux médecns afin que ces derniers assurent leurs soins... Le directeur doit donc dépendre du président de la cme, et celui-ci doit pouvoir aussi disposer d

Je souhaiterai être informée au fur et à mesure des négociations sur les retraites ...devant prendre la mienne en 2007

Je soutiens la pétition

Je soutiens l’action du cph dont je suis totalement solidaire. Monsieur le ministre doit savoir que les praticiens qui exercent dans sa ville sont hostiles à ce projet.

Je soutiens les actions contre cette réforme honteuse.

Je soutiens totalement le texte de la chg si les statuts sont touchés soit quant à la mobilité soit quant à la nomination je propose une grève comme sur les retraites .

Je suis absolument contre ses nouvelles directives et je tiens a valoriser le statue de ph et non l’inverse

Je suis actuellement en dispo et à l’étranger, d’où le retard de ma réponse. Veuillez m’en excuser

Je suis contre cette réforme statutaire des ph qui est une régression quand à l’intégrité des médecins hospitaliers dans le cadre de leurs mission

Je suis ph tp, nommé depuis 1990 (après 16 ans de ff ph tp, payé au ...smic de l’époque !!!) ; alors à quand l’égalité de traitement phtp et phtp ???? Une action en justice est d’ailleurs en cours qui corrigera je l’espère, l’injustice flagrante qui traine dep

Je suis solidaire des propositions des syndicats

Je suis tout a fait d’accord avec votre mouvement

Je tiens à souligner mon opposition formelle à toute procedure d’affectation locale des praticiens hospitaliers par les directeurs et souhaite une juste representation des ph au sein du centre national de gestion.

A l’heure ou se mettent en place les poles c’est un non sens de faire nommer les ph par le directeur, alors qu’il a essentiellement une mission d’expertise. Je partage tout a fait l’avis que les ph soient nommes par le directeur de pole

J e tiens à vous communiquer mon opposition formelle à toute procedure d’affectation locale des ph par les directeurs des hopitaux et souhaite une juste representation des ph au sein d’un centre national de gestion

Je travaille en secteur public depuis 1972 et nous n’avons jamais vu de telles situations en matière d’absence de considération.je note cependant que de nombreuses évolutions favorables nous ont touvchés en matière de temps de travail, d’effectifs médicaux

Je trouve un paradoxe (si j’ai bien compris les grandes lignes), entre la réforme de la "loi hospitalière 2007" et ces nouvelles procédures d’affectation. Si l’état veut avoir une meilleure qualité de soins à moindre coût c’est aux ph d’orienter la politique

Je vous soutiens de tout coeur .

J’insiste sur l’urgence de la revalorisation du statut de ph temps partiel !!!!

Jusqu’à quelle extrémité va aller l’exercice médical qui ne cesse de se démédicaliser ? Il va bien falloir quand même continuer à soigner et à former des médecins ? Pourra-t-on continuer à former des médecins et tout particulièrement des pédopsychiatres si

La dégradation des conditions de travail, le péril sur nos retraites, l’impression très nette que l’administration et nous soignants ne sommes pas sur la même planète, vont nous poussez à la grève.

La lutte ne paie pas toujours, la résignation coute toujours très cher......

La médecine est une chose bien trop importante pour la laisser aux mains de l’administration

La mutation est déjà un exercice très obscure et quasiment impossible.... Non ? Lors d’une création de poste de ph avec publication de vacance, les mutations sont elles prioritaires ? Ou n’est ce qu’une rumeur ? Bien qu’en pratique si cela est vrai cela r

La nomination des ph a toujours été nationale et doit le rester pour plus de transparence .

La nomination locale et la réforme des retraites, deux arguments pour ne pas venir exercer à l’hôpital. La médecine hospitalière est malmenée...

La nomination par le ministère garantit notre indépendance par rapport au pouvoir administratif de l’ etablissement et par la-même notre liberté thérapeutique ds l’intérêt des patients.la précarisation de notre statut est innaceptable.

La nommination dans le poste par le directeur est inacceptable. Il faut maintenir une nommination par le ministère, éventuellement avec gestion régionale par l’arh des dossiers. Dissociez svp la discussion des nomminations de ph de la discussion sur les

La perte de toute autonomie des praticiens hospitaliers et la suradministration de l’hopital public sans aucun contre-pouvoir des médecins hospitalier de terrain aboutira tot ou tard à une catastrophe sanitaire

La précarisation statutaire +l’évolution démographique médicale a priori défitaire sur les 15 prochaines années en général et sur certaines spécialités en particulier+vieillissement de la population : est ce très constructif pour la prévention et le soin

La spécialité de médecin dim est particulièrement exposée à la problématique de l’indépendance professionnelle. Expérience vécue douloureuse. Menace concrète de régression professionnelle et de déqualification.

L’absence de considération de la place particulière des ph et bi-appartenants ph au sein de l’hôpital public va conduire les plus jeunes à ne pas s’y investir sur le long terme ou à n’y réaliser qu’un travail au rythme du"minimum syndical". Ce sera mieux

L’affectation des ph par les instances locales est à l’évidence une mise en cause inacceptable de leur indépendance professionnelle pourtant indissociable du statut général du médecin. Une telle décision des pouvoirs publics serait, d’ailleurs à mon sens

Le deficite de la s.s. , la paupérisation de toute l’activité médicale malgrè les avancées techniques et le déficit de la prévention sont le resultat de l’absence du corps médical des grandes décisions qui doivent être exclusivement médicales ou presque

Le directeur est à notre service comme nous sommes au service des malades. Nommé en 1958 j’ai pu constater la dérive incroyable du pouvoir des directeurs et la multiplication fantastique de leurs collaborateurs ( directeur de la qualité et ingénieur d

Le ph doit rester indépendant du pouvoir administratif hospitalier car alors à ales en particulier nombre de ph se verraient remerciés par l’administration sur des motifs épidermiques

Le problème de notre retraite est capital pour nous tous ,et pour l’avenir de la médecine publique

Le sabordage de l hopital public est deja bien entame ;nous courons a la catastrophe ;

Le service public va poursuivre sa désertification...

Le statut des praticiens hospitaliers temps partiel est aussi très préoccupant

Le système actuel impose aux médecins hospitaliers une cogestion du fonctionnement de l’établissement et au de-là de l’organisation des soins (réseaux). Cogérer peut être bien si le pouvoir de décision est aussi partagé.

Les bras m’en tombent ...

Les grêves doivent être durables pour payer

Les jeunes en formation dans nos services n ont aucune envie a 95p cent de faire carriere a l hopital

Les médecins seraient-ils des pions ? Ou est passé l’esprit de la nouvelle gouvernance ?

Les médecins sont lassés, d’être les laissés pour compte des orientations de santé publique, et de l’exclusion dont ils sont l’objet , pour la simple organisation des soins au sein même de leur propre service.

Les ph sont aussi des électeurs...

Les projets de réforme de l’ircantec tels qu’ils avaient été énoncés seraient une véritable escroquerie et je ne parle pas du statut temps partiel pendant de nombreuses années avec attribution de 200 points par an !!! Alors corvéable à merci et des gardes

L’hopital ne peut être dirigé que par les soignants

L’indépendance des médecins, inscrite dans leur code de déontologie, représente la seule garantie des soins dans leur humanité. Asservir définitivement le statut aux administratifs locaux revient à faire le choix d’un soin coupé de toute déontologie. Nous

L’independance des ph vis à vis des directeurs des hopitaux est le seul garant d’une medecine public sans chantage et libre

L’indépendance du médecin est le garant pour les meilleurs soins pour la patient.

L’indépendance professionnelle est plus importante que la rémunération

L’union fait la force

L’union fait la force et il est urgent de rester attentif et intransigeant afin de préserver les droits des ph

Marre de ces décideurs ministériels autistes

Merci à ceux qui passent leur temps à se battre pour nous

Merci aux collègues syndicalistes pour leur energie à nous defendre

Merci de faire passer des informations aussi importantes

Merci de m’envoyer directement vos emails qui actuellement me sont diffusés par des collègues

Merci pour votre action et cette bonne idée de pétition numérique particulièrement accessible.

Ne lacher pas sur des points aussi fondamentaux. Merci.

Ne pas se laisser faire ni sur le statut, ni sur la retraite

Ne rien lâcher !!

Ne tirez plus sur l’ambulance ! Les ph sont les mieux placés pour garantir une médecine efficace, saine et sans surcoût, à condition de valoriser un minimum leurs conditions de travail, leur pouvoir décisionnel et leur profil de carrière...

No comment

Nomination par le directeur = porte ouverte au copinage et difficultés accrues de mutation..

Nomination par le directeur = porte ouverte au copinage et difficultés accrues de mutation..

Non à la disparition des psychiatres dans le secteur public, non aux potentats locaux. Pour la revalorisation du statut des ph temps partiel.

Non ! Non ! Et non !!!

Notre indépendance professionnelle est une condition sine qua non de notre fonction de psychiatre public. La nomination ministérielle reste impérative.

Notre représentation au sein de l’hopital et la sécurité des retraites sont nécéssaires pour l’attrait de notre profession au sein du service publique.

N’oubliez pas la revalorisation du statut et des retraites des ph temps partiel !!!!!!!!!!

N’oubliez pas slm et son conflit avec la direction et surtout son directeur petit ami des deux bertrand, léon et xavier, petits arrangements entre amis !

Nous avons choisi l’hopital public , quils apprennent,à nous respecter

Nous ne sommes pas encore en position de prendre le suppositoire

Nous sommes des professionnels responsables et traités comme tel

Nous sommes tous concernés mais la majorité des ph ne sont absolument pas au courant des decisions car nous sommes soignants avant tout , nous sommes manipulés p

Nous tenons absolument a notre statut, l’avenir de l’hopital se joue avec ce projet

Nous voulons être nommés sur un plan national sans intervention des directeurs d’établissement.

Ok à 100% sur le fond et sur la forme

Ok pour être contre le cnc et les affectations par les directeurs d’hôpitaux mais d’accord pour une vraie affectation en fonction des ressources et faire supprimer l’inamovabilité de certains ph.

Ok pour la pétition c’est scandaleux surtout quand on pense que le probleme est toujours pas regler et que les ph doivent se sacrifier encore pour les hopitaux.

On est solidaire, bon courage

On fait tout pour qu il n y aie plus de médecin a l hopital (les actuels en attaquant notre statut déja pas terrible(voire notre "protection sociale".....),notre indépendance ,notre retraite...... Et les jeunes(internes..) Qui ne sont pas masos ! Ce son

On se demande si les pouvoirs publics ne se sont pas engagés vers la privatisation totale de la santé...

Où allons nous ? Où est la concertation ? Les praticiens ont besoin d’un climat de sérénité pour travailler et non pas d’une menace de réforme tous les 6 mois

Ou est passé le statut debré pour attirer les médecins à l’hôpital.on se moque de nous !

Oui aux procédures de simplification de recrutement non au pouvoir discrétionnaire des directeurs

Ouvrir d’urgence la négociation "retraites" -reprise de la cotisation ircantec à 100% sur le salaire pour les praticiens ayant une activité libérale avec possibilité de rachat de cotisation des années antérieures -cotisation intégrale sur les gardes, ast

P.h. Temps partiel au bord de la démission

Pensez à revaloriser la prise de responsabilité des ph : chef de service, responsable de pôle, enseignant .....

Ph à temps partiel au chv

Ph à temps partiel demande un statut équivalent à celui des temps pleins au prorata du temps de travail, une correction des inégalités flagrantes.

Phtp à l’aphp (bicêtre) et médecin hôpital foch (suresnes)

Pleinement solidaire

Plutot crever que dépendre des administratifs

Pourquoi fragiliser notre statut alors que l on nous demande de nous impliquer de plus en plus dans la gestion administrative et budgetaire de notre etablissement ? Cette facon de proceder ne peut que reduire notre motivation alors qu elle aurait besoin

Pour defendre une medecine de qualite pour tous au service du public

Praticien hospitalier à la retraite de la fonction publique.

Prêt à participer à la défense d’une certaine forme d’indépendance vis à vis du pouvoir administratif, mais cela me parait hélas la lutte du pot de terre contre le pot de fer...

Probleme du manque de postes, surcharge de travail, impossibilite pour les petites équipes de beneficer des rtt ou des repos compensateurs, indifference de l’administration.

Projet de réforme ridicule et signe la fin de l’hopital publique

Projet inadmissible visant à réifier les médecins et à les vassaliser...

A l’hopital on se fait soigner et pas administrer.

C’est inacceptable le projet de l’hopital 2007

Cette réforme est la pièce d’un puzzle cohérent cherchant à instaurer une médecine à deux vitesse dont l’hopital public serait la part congrue destinée à ceux qui ne pourront se payer les assurances privées.

Cher collegue les temps changent ! Mon directeur redoutant sans doute d’être en retard avec la nouvelle gouvernance m’a demandé une augmentation d’activité de 10%en 4mois !!! Nous avons un deficit qui devra être compensé par la t2a selon l’arh !

Comment espère-t-on inciter et motiver les futurs praticiens à venir travailler à l’hôpital publique ?Il parait qu’il y a un déficit de praticiens dans ces établissements...a voir de telles réformes on en doute... Continuez et merci de ce que faites pour nous défendre.

Défendons notre indépendance afin de pouvoir exercer au mieux de l’intéret de nos patients !

Depuis 28 ans je suis médecin au chu je n’ai jamais fait de privé par respect des malades je travaillais par conscience. A ce jour je suis anéantie par l’absence de reconnaissance du travail que nous faisons tous avec en plus les lourdeurs administrative

Depuis la libération la lutte continue pour les hospitaliers.

Egoistement vivement la retraite ! Mais je n’y suis pas encore tout à fait et comment exerceront les plus jeunes ?..si le relai est pris ?

Horrible la fin de notre statut !

Il est grand temps de se faire respecter " par la chienlit des énarques ministériels " et de mettre devant les tribunaux et devant leurs responsabilité ces bureaucrates irresponsables " qui se foutent de façon notoire des citoyens de la république et de

Il est grand temps que l’administration soit au service des médecins et des malades et non l’inverse.

Inacceptable merci de votre action que je soutiens totalement

Indépendance ou subordination ? Il faut choisir

Je ne sais s’il est juste de parler de qualité de soins il me semble qu’il est plus juste de parler de securite des soins ...

Je ne suis qu’un contractuel donc indirectement concerné même si tous les médecins du travail aspirent bien sur à ce statut de ph. Je cotise à l’ircantec comme eux. Mon indépendance est assurée elle par le code du travail. Elle est indispensable à l’exercice du médecin

Je suis interne et souhaiterais continuer à l’hopital... Sauf si cela continue à se dégrader ainsi dans les hopitaux publics !!

Je suis sur la liste d’aptitude ph de fevrier 2006 (non encore nommée) donc ultra concernée par cette pétition

Je vous exprime mon soutien total

La remise en cause de notre indépendance professionnelle signifie la perte définitive de l’objectivité de notre jugement tant envers nos patients qu’envers les autorités administratives locales et / ou nationales !!!!

Le service public que nous avons choisi (car c’est notre philosophie de travail) et que nous défendons tous les jours auprès de nos patients doit pouvoir apporter des garanties à notre engagement dans le respect des statuts et des personnes. Merci de nous soutenir et de nous défendre.

Non je ne veux pas etre nomme par les directeurs

Nous les oublierons pas lorsque nous voterons en 2007.

Nouvelle gouvernance = simulation de pouvoir pour une minorité de ph qui seront sous la tutelle de la direction permettant à celle-ci d’obtenir l’aval de soit -disant toute la communauté médicale lors des décisions importantes concernant l’avenir

On nous mène à la privatisation à l’américaine.il est même indécent de penser qu’il revienne à un directeur de nommer un ph.on verra alors des arrangements des copains et des coquins.nous n’avons pas volé nos titres et nos compétences. Je suis contre ce sabordage.

Pensons aussi à nos collaborateurs étrangers

Pourquoi cette manie des pouvoirs a toujours vouloir changer tout ce qui marche. Chacun veut marquer son passage par une nouvelle invention aussi ridicule soit elle.

Pourquoi encore une fois la solidarité avec les liberaux encore absente faut il peut etre qu’ils soutiennent le mouvement histoire de confraternité ?

Pourquoi plutôt ne pas mettre les directeurs sous l’autorité des médecins ??? Il me semble que ce sont eux qui produisent les soins avec le personnel para médical et qui sont le mieux à même de définir les projets et organisations.le directeur ne devant

Pouvez vous m’envoyer une adresse postale pour les ph de mon service non équipés d’internet. Merci

Que mr le ministre soit le défendeur de no intérets .

Qu’est-il fait pour inclure l’imagerie dans les spécialités hospitalières sinistrées ?

Rdv le 6 avril

Réforme inadmissible indépendance professionelle menacée nivellement par la base

Refus total et absolu du demantelement de notre statut

Rhumatologue et activité de ssr

Si la reforme passe les risques sont nombreux : dérapage et abus de pouvoir de la part de l’administration précarité de la fonction fuite des medecins vers le privé...

Si le public se libéralise il faudra augmenter l’atractivité des postes pour garder les médecins car les opportunités libérales deviendrais plus interessantes. Dommage pour les patients...?

Si le texte passe je démissione et m’installe en ville

Simple ouvrier médical spécialisé

Solidaire !!!!!!!!

Total accord

Tout à fait d’accord il faut préserver notre indépendance

Un médecin nommé par un directeur d’hopital et révocable selon son bon vouloir n’a aucun intéret à s’installer dans le secteur publique. Pourquoi tuer le service publique en incitant les futurs spécialistes à partir s’installer dans le secteur privée ?

Vers une privatisation des hopitaux publiques !!!

Y’en a marre !!!

Une telle démolition de notre statut est inacceptable ; il ne restera pas d’autre solution que de se tourner vers l’exercice en libéral

Une nomination pérenne par le ministre de la santé, un point c’est tout. C’est la règle du jeu qui a été fixée au départ. On ne change pas les règles en cours de jeu

Tout a fait d accord avec vous tous

Tenons et ne lâchons rien

Soyons tous solidaires quelque soit notre spécialité et le gouvernement sera obligé de faire marche arrière

Solidaire

S’il n’y avait que cela !!!!

Si ph nommer par le directeur, je quitte la fonction publique. Que cela soit clair !!! Je suis avec vous à 200%. Confraternelles salutations.

Si les gestionnaires sont encore plus puissants, seul les jeunes, les riches seront encore soignés. En matière de soins la rentabilité n’est pas, et ne doit pas être l’objectif premier ; celui-ci doit rester la guérison des malades quel que soit leur âge

Restons indépendants

Refus catégorique d’être sous la tutelle du directeur : il s’agit d’un c p e

Réforme invraisemblable quant on pense que la pénurie annoncée des praticiens devrait faire réfléchir prioritairement le ministère sur ce sujet pour trouver des mesures incitatives au recrutement.

Ras le bol du statut des temps partiels

Ras le bol de ces conneries

Ph temps partiel

Paradoxe obscure : d’un coté une volonté de responsabiliser les ph en les impliquant dans la gestion des pôles et de l’autre coté menacer la gestion des carrières des ph.

Ok pour lutter contre la mainmise des bureaucrates

Ok pour défendre le statut du ph mais n’oublier pas la retraite a 60. ?? Merci

Nous ne devons pas céder à l’atteinte de l’atout essentiel de notre profession !

Notre serment d’Hippocrate a tout son sens devant notre indépendance professionnelle ; au point de vue de notre nomination elle ne peut que dépendre du ministère de la sante !!!!!

Notre nomination par les directeurs serait un véritable casus belli et une nécessité absolue à un mouvement très dur tant cette réforme est absolument inadmissible les directeurs étant aux antipodes de toute sensibilité et de toute préoccupation médicale

Notre corps de ph est il numériquement assez important pour se permettre une tel émiettement de ses organisations syndicales ?

No comment

Monsieur le ministre de la santé, ne détruisez pas l’hôpital public et confiez plutôt sa gestion à ceux qui ont intérêt à ce que l’hôpital fonctionne normalement, c’est à dire les médecins. L’administration doit nous aider à cette mission.

Merci (aux délégués syndicaux) de votre travail pour défendre notre statut et surtout l’hôpital public
Membre snam

Médecins chirurgiens obstétriciens hospitaliers ou libéraux tous unis contre le néo-bolchevisme français.

Marre de se faire mettre, monsieur le ministre.

Maintien d’un concours et nomination nationale

Lorsqu’on voit comment on est aidé par la direction en cas de problème grave, je pense qu’avec une telle réforme, j’aurais été muté d’office n’importe où, simplement pour se débarrasser d’un problème aigu... Comme on ne touche pas aux professeurs, c’est plu

L’indépendance toute relative vis à vis des pouvoirs locaux est à préserver, tout au moins ce qu’il en reste

L’indépendance professionnelle est, pour nous, psychiatres des hôpitaux obligatoire ; car il s’agit de la liberté des individus sur le territoire à travers la charge de la gestion des ho ; il serait utile de demander l’avis du conseil constitutionnel à ce sujet

L’indépendance professionnelle est un élément majeur pour la bonne pratique médicale. Cette indépendance doit être maintenue vis-à-vis des tutelles administratives, des laboratoires, et aussi des patients. Maintenir cette indépendance est un travail de to

L’équivalent biologique de ce qui se prépare dans le monde de la santé porte un nom : l’apoptose qui est en quelque sorte un suicide programmé de la cellule, le programme est amorcé

Le projet est-il de désespérer toutes les jeunes vocations ?

La nomination des ph doit restée ministérielle

La maitrise des coûts de la santé qui puisse préserver une médecine de qualité se fera par une sensibilisation intelligente des futurs professionnels leur permettant de prendre en compte de façon équilibré le bien individuel et le bien collectif autant su

Jusqu’où et jusqu’à quand, cette administration publique va-t-elle continuer à saborder l’hôpital public ?

Je suis totalement d’accord avec votre opposition à la nomination des ph par le président de cme

Je suis syndiqué au snmh-fo et j’aimerais que l’unité syndicale soit de rigueur dans la défense de biens aussi précieux que représentent l’hôpital public et les médecins dévoués qui le font tourner, le jour, la nuit et le week-end (à des tarifs indécents !)

Je suis solidaire des revendications de inph et du cph

Je suis solidaire de toutes les revendications de l’intersyndicale des ph.

Je suis solidaire à la cph surtout contre le projet de démantèlement du statut des ph, pour l’indépendance médicale.

Je suis écœuré !

Je suis dans un psph mais nos statuts évoluent comme dans la fonction publique, dépendre d’un directeur qui ne connait rien au terrain et qui a souvent, de façon inconsciente, un compte à régler avec le "pouvoir" médical du médecin, me parait très dangereux

Je suis contre toute affectation locale des praticiens par les directeurs d’établissement.

Je suis contre la dégradation du service public.

Je suis à temps partiel à l’hôpital d’Ancenis (44150) et proche de la retraite (61 ans) ; mais je pense que je n’aurais jamais accepter d’être subordonne a un directeur d’hopital

Je soutiens à fond les actions menées par l’intersyndicale

Je refuse la réforme de notre statut de ph

Je désire passer le concours de ph cette année et ces dernières nouvelles font froid dans le dos car nous les jeunes praticiens, nous ne savons plus trop quoi penser de ce statut de "ph" à l’heure actuelle

Je comprends mal la remarque de la revalorisation des temps partiels, peut être par informations insuffisantes, mais à ma connaissance, ils présentent une rémunération supérieur au prorata du temps de travail vis à vis d’un ph temps plein.

J’adhère totalement à cette lettre

J’adhère pleinement à votre démarche

Incroyable inégalité entre temps plein et partiel (temps de travail, retraite et salaire sur quels critères... Avec obligation de garde au même rythme que les temps pleins aux urgences.........pas de commentaire !

Il semble tout à fait opportun de faire des liens avec la généralisation de la précarité du travail et la régression sociale actuelle afin de sensibiliser les internes et les étudiants en médecine pour les engager dans la lutte...

Il faut lutter contre cette mise sous tutelle administrative

Il faut combattre cette réforme qui va contre l’intérêt des usagers et qui va inféoder le ph aux directeurs avec des objectifs t2a exclusivement financiers responsables d’une inflation du budget santé.(sans meilleure qualité du service publique qui risque

Il faut certainement se mobiliser pour la défense de la retraite

Enfin une réaction à la dérive gestionnaire de la médecine en FRANCE ...

En accord avec cette pétition.

Dans notre métier où la science est au service de l’art que nous exerçons, guidé par notre conscience est notre expérience acquises grâce à nos aînés et notre acharnement, il ne faut pas accepter que notre marge de liberté soit autant restreinte. Courage

Contre la nomination des ph par le directeur qui ne peut en aucune façon évaluer les qualités professionnelles d’un médecin...

Continuons le combat

Ce texte est une régression scandaleuse dans le statut des ph et doit être combattu par toute la corporation unie ;

C’est vrai il y en a marre mais depuis longtemps déjà cela fait longtemps que nous sommes bafoués et que les administratifs ont pratiquement tous les pouvoirs mais les auraient-ils eus sans la complicité de certains de nos confrères ? Bonne chance ce

C’est une excellente technique pour casser le système de santé publique. C’est un mépris de tout le corps médical et surtout à nos maitres qui nous ont fait croire qu’on était les meilleurs du monde, c’est une hypocrisie vis à vis de la population

C’est de notre avenir qu’il s’agit ;

Centre de gestion des ph ?

Ce n’est qu’un début...

Bravo

Bon courage à vous tous

Bon courage !

A quand la promotion canapé ??



Statistiques

Dernière mise à jour

mercredi 9 novembre 2016

Publication

489 Articles
Aucun album photo
91 Brèves
Aucun site
181 Auteurs

Visites

282 aujourd'hui
280 hier
280806 depuis le début
5 visiteurs actuellement connectés