SPHweb.info

Réaction du Conseil National de l’ordre des médecins à propos du secret médical en prison

lundi 15 octobre 2007

Soins aux détenus : Le Conseil national des médecins réaffirme le caractère intangible du secret médical

Le Conseil National de l’Ordre des Médecins tient à s’associer à l’émotion suscitée par le drame du jeune Enis, douloureusement ressenti par tous et notamment par la communauté médicale.

Le Conseil National de l’Ordre des médecins rappelle cependant que tout médecin, quelles que soient ses modalités d’exercice, est tenu de veiller à ce que des soins soient dispensés dans le strict respect de la déontologie. Le Conseil départemental de l’Ordre, dont relève le praticien, assurera ses responsabilités au cas où des manquements s’avèreraient manifestes.

Le Conseil National de l’Ordre des Médecins rappelle le caractère intangible du secret professionnel, dans toutes circonstances. A cet égard, il souhaite rappeler que, dans le cas d’espèce, le médecin doit disposer d’un dossier médical comprenant les antécédents médicaux qui pourraient figurer au dossier administratif et ce, sans réciprocité de la part du médecin vis-à-vis de l’Administration.

Communiqué de presse du 22 août 2007 consultable sur le site de l’Ordre national des médecins-